Les dessins de jeunesse d’Yves Saint Laurent


Expo, Focus exposition / dimanche, mai 20th, 2018

Le Musée Yves Saint Laurent de Paris commémore les dix ans de la mort du couturier en ouvrant une toute nouvelle exposition au public. Pour la première fois en France, une soixantaine de ses dessins de jeunesse sont ainsi présentés, nous rappelant le génie de cet artiste qui commença sa carrière à 17 ans.

Le réveil des passions
Le célèbre couturier naît à Oran en Algérie le 1eraoût 1936. Très tôt le jeune homme, de nature timide et sensible, développe une créativité sans limites où ses talents de dessinateur ne font aucuns doutes. C’est particulièrement lorsqu’il découvre au théâtre les décors de Christian Bérard pour L’Ecole des femmes, qu’il a une révélation. Les costumes et la mise en scène le bouleversent. Il décide alors de créer à son tour son propre « Illustre Petit Théâtre » et dessine de nombreuses tenues pour ses miniatures en cartons. Cette passion rejoint son goût pour la littérature lorsqu’il illustre ses romans favoris comme Madame Bovary de Gustave Flaubert ou qu’il s’applique à écrire ses premiers poèmes.

Une imagination débordante
C’est entre 1953 et 1954, à seulement 17 ans, qu’Yves Saint Laurent scelle son destin avec la mode. Il imagine la maison de couture de ses rêves « Yves Mathieu Saint Laurent Haute Couture Place Vendôme ». Il passe alors son temps à éplucher les magazines féminins de sa mère à la recherche de silhouettes et de mannequins qui lui plaisent. Il leur dessine ensuite de vastes garde-robes en papier réalisées à la gouache, à l’encre ou à l’aquarelle. L’exposition présente pour la première fois en France cinquante de ces pièces qui illustrent bien l’ingéniosité et l’imagination débordante du jeune homme.

Un rêve qui devient réalité
En 1954 il participe au concours annuel du Secrétariat International de la Laine à Paris, dont le jury est composé d’illustres couturiers comme Hubert de Givenchy et Christian Dior. Il reçoit le troisième prix de la catégorie dédiée aux robes aux côtés d’un jeune homme de 21 ans, Karl Lagerfeld, qui obtient quant à lui le premier prix dans la catégorie « manteau ».

C’est également lors de ce premier séjour dans la capitale, qu’Yves Saint Laurent rencontre grâce à son père, Michel de Brunhoff, rédacteur en chef de Vogue Paris. C’est une seconde révélation pour Yves Saint Laurent qui décide alors qu’il orientera sa carrière dans la mode après son baccalauréat. C’est ainsi que le jeune homme s’inscrit à l’école de la Chambre syndicale de la couture à Paris avant d’entrer chez Christian Dior l’été 1955.

Les dessins de jeunesse d’Yves Saint Laurent
Exposition ouverte du 29 mai au 9 septembre 2018
Musée YSL Paris, 5 avenue Marceau, 75116 Paris (M9 Alma-Marceau)
Entrée gratuite exceptionnellement le 1er juin, de 11h à 21h

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire