Le Musée Maillol fait POP


Expo, Focus exposition / jeudi, novembre 9th, 2017

Jusqu’au mois de janvier, le Musée Maillol, situé au cœur du 7ème arrondissement, nous fait découvrir l’incroyable collection du Whitney Museum of American Art. Une façon d’appréhender et de mieux comprendre les œuvres du célèbre mouvement Pop Art.

À la base, une révolution
Début des années 60 aux Etats-Unis, l’économie américaine est en plein boom. Une nouvelle société se met en place offrant ainsi de nouvelles opportunités aux citoyens, plus aptes à consommer. Cette période riche en changements engendre une nouvelle génération d’artistes observateurs de ce bouleversement sociétal et de ces nouveaux modes de vie. C’est dans ce contexte que nait le Pop Art.

Les artistes essaient alors de traduire cette évolution en modifiant les codes de l’art tout en faisant écho à la culture populaire américaine. L’idée est de représenter des objets du quotidien ou des figures iconiques en utilisant des techniques artistiques habituellement réservées à d’autres supports comme la bande dessinée ou la publicité. Ainsi les tableaux sont composés de couleurs souvent primaires déposées en larges aplats et dans lesquels sont souvent insérés des éléments textuels. Les artistes majeurs de ce mouvement sont en autres Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Jasper Johns, Tom Wesselmann…

La puissance des images
Au total, une soixantaine d’œuvres ont été sélectionnées pour cette exposition. Toutes sont conservées dans les collections permanentes du Whitney Muséum. Ces œuvres nous montrent bien la diversité de ce mouvement Pop Art qui se distingue d’un mouvement artistique élitiste. Les œuvres Pop dépeignent « the American way of life » souvent avec humour et ironie.
Jouant avec le Kitsh, les œuvres du Pop Art sont encore sévèrement critiquer, jugées « trop faciles », aux sujets « too much », aux formats « trop grands » ou aux couleurs « trop vives ». Pourtant c’est cela qui rend ce mouvement intéressant. Le message qu’elles délivrent peut paraître trop brutal et superficiel, un peu comme une publicité. Pourtant ces œuvres demandent tout de même une sensibilité puisqu’une fois passer outre l’apparence, un message est délivré. D’ailleurs n’est-ce pas le but de toute œuvre artistique ?

che13

On peut par exemple citer les sculptures monumentales de l’artiste Claes Oldenburg, exposées au Musée Maillol, comme cette gigantesque assiette de frites assaisonnées de ketchup. À première vue cette œuvre peut paraitre banale et pourtant elle interpelle. Pourquoi réaliser cela ? Où l’artiste a t’il voulu en venir ? En réalisant cette sculpture, Claes Oldenburg fait opposition à la haute culture élitiste et introduit dans un espace muséal, un plat populaire et une œuvre à l’esthétique simple. Travail que poursuit l’artiste encore aujourd’hui.

Une exposition à voir donc, pour une découverte ou redécouverte de cet art devant lequel on ne peut rester insensible. Comme le disait George Braque (1882-1963) « l’art est fait pour troubler »

 

Pop Art, Icons that Matters
Jusqu’au 21 janvier 2018
Musée Maillol, 59/61 rue de Grenelle

Rendez-vous sur Hellocoton !